LE BLOG DES ENTREPRENEURS
Comment contribuer?
Covid-19 – Huissiers de justice – Puis-je faire exécuter mon jugement ? – Puis-je faire faire un constat ? - Quels contacts avec les huissiers ?

Covid-19 – Huissiers de justice – Puis-je faire exécuter mon jugement ? – Puis-je faire faire un constat ? - Quels contacts avec les huissiers ?

Publié le : 12/06/2020 12 juin juin 2020

UPDATE du post du 16 avril  

Dès le 16 mars dernier, la Chambre nationale des Huissiers de Justice a édicté les premières recommandations quant aux mesures à prendre par les études à travers le pays, à savoir : 
 
  1. les mesures d’exécution de jugement doivent être suspendues et pour les exécutions à entamer, il y a lieu de les postposer, sauf urgence particulière dûment justifiée ; 
  2. en ce qui concerne les expulsions, elles doivent être postposées jusqu'à nouvel ordre, sauf impératif juridique majeur. La disponibilité des services de police, des firmes de déménagement ainsi que des services communaux est de plus très réduite voire nulle dans le contexte actuel. On peut cependant s’interroger quant à la situation des propriétaires privés qui se voient contraints de conserver quelques semaines encore un locataire impécunieux, alors que le loyer n’est plus payé ; 
  3. pour des raisons de sécurité, les saisies mobilières sont suspendues jusqu’à nouvel ordre, sauf impératif juridique majeur. La saisie-arrêt est dans la situation présente une alternative possible en cas de nécessité et lorsque l’on dispose des informations nécessaires à sa réalisation. 
  4. les enlèvements et les ventes judiciaires déjà fixées sont reportés. Les salles de vente ayant fermé leurs portes pour raisons sanitaires, les ventes sont de toute manière matériellement impossibles, sauf vente judiciaire électronique. 
  5. Les constats restent possibles en prenant les mesures de précaution nécessaires compte tenu du lieu et des circonstances du constat à dresser. 
  6. Les collaborateurs des études d’Huissiers de Justice doivent être protégés en mettant en place des mesures de distanciation et en leur fournissant les outils nécessaires au respect des règles d’hygiène. Le télétravail doit être privilégié lorsqu’il est possible. 
  7. L’accès des justiciable au guichet de l’étude doit être limité au maximum et les paiements électroniques ou online doivent être privilégiés. Les Huissiers de Justice sont invités à montrer de la souplesse dans le paiement par les justiciables des mensualités convenues.  

Dans une seconde circulaire du 19 mars 2020, la Chambre nationale des Huissiers de Justice a apporté quelques précisions quant à ses recommandations. 

Elle rappelle qu’il est impératif pour les huissiers de justice de respecter les mesures de distanciation et d’hygiène. Elle ajoute qu’il serait irresponsable de ne pas respecter ces mesures. 

Pour le reste, elle rappelle les recommandations édictées dans la circulaire du 16 mars 2020 quant aux différents actes relevant du ministère des huissiers de justice. 
 

Ce 20 mai 2020 (M.B. 29/05/2020), la Chambre des représentants a voté une loi portant des dispositions diverses en matière de justice.  

En son chapitre 6, cette loi impose une restriction temporaire en matière de saisies à l’encontre des particuliers : 

1/ seuls les immeubles qui ne sont pas le domicile du débiteur peuvent être saisis. 

2/ les saisies-exécutions déjà en cours avant l’entrée en vigueur de ladite loi sont suspendues. 

3/ les saisies-arrêts conservatoires ou exécutoires ayant pour objet le paiement d’une somme d’argent sont interdites. 

Ces mesures connaissent quelques exceptions : 

  • s’il s’agit de récupérer des pensions alimentaires. 

  • si le débiteur marque son accord sur la saisie envisagée ou sur la poursuite de l’exécution. 

  • s’il s’agit de mesures d’exécution en matière répressive. 

  • s’il s’agit de récupérer des sommes dues en matière de taxes, créances fiscales et non-fiscales et de tva. 

La susdite loi précise enfin que ces mesures sont d’application jusqu’au 17 juin 2020, date qui peut être adaptée par arrêté royal délibéré en conseil des ministres. 


Bernard Labranche, Peter Walravens, Johan Vanhecke, huissiers de justice, Bruxelles 
 

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.