LE BLOG DES ENTREPRENEURS
Comment contribuer?
Chômage temporaire Covid-19 – Exonération sociale du complément payé par l’employeur

Chômage temporaire Covid-19 – Exonération sociale du complément payé par l’employeur

Publié le : 16/04/2020 16 avril avr. 2020

De nombreuses entreprises ont décidé d’allouer un complément de revenu à leurs salariés mis au chômage temporaire pour force majeur Covid-19.

Pour autant que certaines règles soient respectées, ce complément échappera aux cotisations de sécurité sociale tout en restant soumis au précompte professionnel. 

En effet, l’O.N.S.S. considère que « les montants qui doivent être considérés comme un complément à un avantage octroyé par une branche de la sécurité sociale ne constituent pas de la rémunération ». Le complément aux allocations de chômage, répond donc à cette définition. 
 
Sauf exception (pension des sportifs rémunérés, régime de chômage avec complément d’entreprise (ancienne prépension)…), le complément à un avantage social qui ne constitue pas une rémunération, n’est pas soumis aux cotisations de sécurité sociale pour autant que : 
  • l’attribution du complément n’entraîne pas la perte de l’avantage social ; 
  • les raisons de son octroi répondent bien à la volonté d’allouer un plus à l’avantage social (le complément ne pourrait donc être alloué pour remplacer le paiement d’une rémunération ou d’une indemnité dues et soumises aux cotisations de sécurité sociale) ; 
  • le complément à l’allocation de chômage n’entraîne pas une augmentation du salaire normal net du travailleur bénéficiaire. 

En ce qui concerne le paiement du complément à l’allocation de chômage Covid-19, c’est cette dernière condition qui doit retenir l’attention. 

En effet, certaines entreprises ont décidé de garantir le salaire net habituel de leurs travailleurs par le biais de l’attribution d’un complément à l’allocation de chômage temporaire Covid-19. 

Le calcul de ce complément peut s’avérer ardu puisqu’il doit à la fois être attribué en montant brut (il doit en effet faire l’objet de la retenue du précompte professionnel) mais également en montant net en fonction de la situation fiscale individuelle de chaque bénéficiaire (pour éviter un dépassement de la rémunération habituelle nette). 

En outre, les conséquences d’une erreur peuvent être lourdes puisqu’en cas de dépassement du salaire mensuel net habituel du travailleur, l’ensemble des cotisations sociales, travailleur et employeur seront dues et mises à charges intégralement de l’employeur. 

Il convient donc d’être extrêmement prudent dans le calcul de ce complément.

Luc Godin et Aurélie Blaffart, avocats associés, Miles Legal, Bruxelles 

Historique

<< < ... 24 25 26 27 28 29 30 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.